Comment soigner la douleur ?

Quelle douleur avez-vous ?

La poussée douloureuse de l’arthrose du genou après un premier avis médical

Si votre médecin vous a diagnostiqué une arthrose du genou,  vous avez sûrement remarqué que les douleurs étaient liées aux mouvements : elles apparaissent à la marche, à la montée des escaliers ou lors d’un effort et sont calmées par le repos.

 

Dans certains cas, l’arthrose évolue par poussées inflammatoires. Les douleurs ont tendance à survenir la nuit et peuvent s’accompagner d’un gonflement de l’articulation. Lors de ces poussées douloureuses, des traitements antalgiques ou anti-inflammatoires peuvent être appliqués au niveau de l’articulation touchée.

 

La prise en charge de l’arthrose du genou repose avant tout sur la mise en place de mesures hygiéno-diététiques (réduction d’un surpoids, activité physique régulière (en dehors des poussées douloureuses où la réduction de l’activité est nécessaire)) en complément de kinésithérapie, port d’orthèses, utilisation de cannes.

 

L’entorse bénigne de la cheville

En cas d’entorse bénigne, il existe des gestes simples pour limiter l’inflammation, les douleurs et le gonflement.

> Arrêtez immédiatement l’activité ou le sport que vous étiez en train de pratiquer et gardez votre cheville au repos. La poursuite d’une activité ne peut qu’aggraver les lésions ;
> Refroidissez votre cheville avec une poche à glace pour diminuer l’inflammation (placez un linge entre la glace et votre peau pour éviter une brûlure par le froid) pendant 20 minutes environ ;
> Demandez conseil à votre pharmacien qui pourra vous conseiller un traitement anti-inflammatoire local adapté. En général, ces traitements locaux peuvent être compatibles avec le port d’une attelle ;
> Surélevez votre jambe pour que votre cheville ne gonfle pas trop ;

 

En cas d’entorse de la cheville :
– Si vous ne pouvez absolument pas prendre appui sur la jambe pour faire quelques pas ou
– Si un hématome (bleu) apparait dans les 24 à 48h, ou
– S’il existe une déformation ou un œdème (gonflement) très important,
VOUS DEVEZ CONSULTER VOTRE MÉDECIN QUI SEUL JUGERA DE LA NÉCESSITÉ D’UNE RADIOGRAPHIE ET/OU D’UN TRAITEMENT ORTHOPÉDIQUE.

 
En cas de lésion du genou :
en cas de gonflement important du genou avec ou sans hématome et/ou impossibilité d’appui, vous devez consulter votre médecin

 

La contusion

La contusion musculaire est la conséquence d’un coup reçu sur un muscle pendant un effort. Douleur, ecchymose, boursouflure… L’application de froid et la pose d’un bandage bien serré peuvent soulager.  Des gels ou des pommades anti-inflammatoires peuvent être indiqués : demandez conseil à votre pharmacien ou votre médecin.

 

Dans tous les cas, s’il existe une impotence fonctionnelle complète, c’est à dire si vous ne pouvez vous servir du membre supérieur ou inférieur et en cas d’hématome («bleu») important ; vous devez consulter sans tarder votre médecin.